(Des)Equilibre vie privée - vie pro: ce n'est pas une fatalité!

Updated: Nov 20, 2019



Il existe une abondante littérature sur le sujet de l’équilibre vie privée - vie professionnelle, chacun y va de ses conseils, parfois pleins de bon sens, mais le plus souvent ils prennent l’allure d’injonctions : Débranchez ! Faites du sport ! Partez plus tôt du bureau ! Pensez à vous ! Franchement, s’il suffisait d’appuyer sur un bouton ON/OFF cela se saurait.


Pas de solutions universelles mais un travail en profondeur


C’est pourquoi, pour toutes celles (et ceux) qui cherchent à prendre en main et équilibrer leur vie privée et leur vie professionnelle, il est nécessaire de faire un travail en profondeur.

C’est ici que je vous parle du coaching.


La grande force du coaching est de ne pas vous apporter de solutions sur un plateau. Cela peut sembler contre-intuitif comme bonne nouvelle, mais le fait est qu’appliquer des solutions universelles à une situation éminemment personnelle n’est pas une option durable.


En travaillant avec un coach, vous allez pouvoir réfléchir sur ce qui se joue réellement pour vous dans la recherche de votre équilibre.


Grâce à ce travail vous allez mettre à jour des questions essentielles :


- Est-ce que je m’autorise à prendre du temps pour moi ? Qu’est-ce que je mets en balance ?

- Quel est mon rapport au travail ?

- Quel est mon rapport au temps ?

- Qu’est-ce qui se joue, quel regard se pose sur moi lorsque je décide de faire passer en priorité un enjeu personnel ?

- De quelles ressources je dispose pour partir à la conquête de cet équilibre ?

- Dois-je modifier le fonctionnement au sein de mon couple ? Comment communiquer sur ce sujet potentiellement explosif ?

- Comment est-ce que je me sens dans mon travail actuel ?

- Qu’es-ce qui me donne de l’énergie ?

- Qu’est-ce qui au contraire m’épuise littéralement ?

- A quoi ressemble MON équilibre ? Ais-je besoin de temps pour moi ? De temps en famille ? De temps avec mes amis ? De faire du sport, du macramé, du Krav maga ?


Au cours de ce processus, vous allez potentiellement découvrir des croyances qui agissent en sous-marins dans tous les choix que vous faites, des autorisations que vous ne vous donnez pas, mais vous allez aussi vous mettre en action, essayer des stratégies, peut-être vous tromper et recommencer autrement. A vos côtés, dans un rapport d’égal à égal, le coach est votre premier supporter, il vous ouvre un espace de sécurité et sans jugement.


S’accorder le droit de changer les choses


Vous allez me dire c’est bien gentil tout ça mais comment ajouter des séances de coaching à un emploi du temps déjà surchargé?

Tout d’abord, le coaching à distance (que je pratique par Skype-ZOOM-Facetime-WhatsApp- et qui est tout aussi efficace que du face-à-face), va vous permettre de caser vos séances plus facilement. Pas de perte de temps en transport, vous pouvez planifier vos séances sur l’heure du déjeuner, le samedi matin, le soir, en déplacement.

Ensuite, vous accorder le droit d’adresser le problème de votre équilibre vie privée-vie professionnelle est en soi une énorme étape. Vous démontrez ainsi que vous vous autorisez à prendre soin de vous, avec cerise sur le gâteau des objectifs et des résultats bien tangibles. Vous affirmez que cette tension permanente n’est pas une fatalité, vous refusez un dialogue intérieur qui dirait « nous sommes toutes dans la même situation, je ne vois pas pourquoi se serait différent pour moi», « c’est le rythme de vie actuel, on court partout, tout le temps, c’est comme ça ».

Démarrer un coaching au contraire, c’est s’accorder le droit de changer, de faire différemment, sans d’ailleurs parler d’une révolution. Il n’est pas nécessaire de mettre sa vie sans dessus dessous pour parvenir à un équilibre.


Culpabilité versus Légitimité


Par ailleurs, lorsqu’on parle de la question de l’équilibre vie privée - vie professionnelle, nerf de la guerre à bien des égards, la notion de culpabilité revient sans cesse. Culpabilité de ne pas être assez présente pour sa famille, culpabilité de ne pas pouvoir être à 100% au boulot. J’ajouterai aussi parfois la culpabilité de ne pas être autant ambitieuse que prévue, ce qui n’est pas si facilement avouable par les temps qui court.


Pour sortir de cette culpabilité, il faut certainement en finir avec le désir de perfection, mais aussi trouver ses solutions pour se sentir légitime à faire passer sa vie professionnelle en priorité à certains moments, et sa vie privée à d’autres. Accepter que l’équilibre soit mouvant, qu’il faille le repenser régulièrement. Il s’agit de sortir d’une vision binaire et permanente. Plutôt que d’approcher le sujet en s’imposant de trancher entre sa vie privée et sa vie professionnelle, s’il s’agissait plutôt de se poser la question des exigences du moment ? Grâce au coaching, on apprend à se poser les bonnes questions : quel est l’élément perturbateur ? D’où vient cette émotion ? Qu’est-ce qui se joue pour moi ? Que dois-je/que devons nous mettre en place pour s’adapter ?


J’ai questionné récemment des femmes ayant une vie de famille et une vie professionnelle intenses sur leurs solutions pour parvenir à un équilibre vie privée - vie professionnelle. J’ai été frappé de constater que trois éléments revenaient systématiquement :


- Toutes se posent une question essentielle : Est-ce que je m’amuse suffisamment dans mon job pour que toute cette énergie dépensée en vaille la peine ?  S’éclater, être épanouie, être stimulée (quelque soit ce que vous attendez de votre vie professionnelle) est la clef pour non seulement avoir un niveau d’énergie suffisant, mais aussi pour ne pas culpabiliser de consacrer beaucoup de temps à son travail, voire même d’y prendre du plaisir. Sinon, à quoi ça sert tout ça ?


- Toutes d’une manière ou d’une autre acceptent qui elles sont, acceptent que leur vie professionnelle ait de l’importance et que c’est ainsi qu’elles sont heureuses.


- Toutes ont une boussole très claire : je regarde mes enfants, je vois qu’ils vont bien, qu’ils sont bien dans leur baskets, donc je peux avancer.


Enfin, ces dernières années est apparue la notion d’intégration - plutôt que d’équilibre - entre la vie privée et la vie professionnelle. Cette notion repose sur une idée simple : nous ne sommes qu’un, nous n’avons qu’un cerveau que nous soyons au travail ou en dehors du travail. Plutôt que de chercher à maintenir séparés ces deux mondes, il s’agirait plutôt des les intégrer et de transférer nos compétences et talents de l’un à l’autre. L’intégration permet de sortir d’une logique de conflit entre l’univers professionnel et l’univers personnel et d’éviter de dépenser une énergie folle à prétendre être quelqu’un d’autre dans l’un ou l’autre.


Si vous allez envie d’aller plus loin, la séance de découverte gratuite vous permettra de vérifier si le coaching est la réponse adéquate à votre situation.

 Me contacter:

 

Sophie HUOT

17 Impasse Désiré

Châtillon, France

contact@othentikcoaching.com

+33 (0)664801388

Me suivre :

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • Instagram